Lieu de la veillée mortuaire-G9infos

Scandaleux et honteux, voilĂ  comment qualifier les derniers Ă©vĂ©nements qui se sont produits au quartier TP dans la commune de Bitam dans la nuit du 16 au 17 octobre 2021. En effet,  un policier surnommĂ© “FBI” a subi les foudres incessantes d’une femme dont les dĂ©gâts sont devenus chroniques dans la citĂ© ”bitamoise”.

Alors que l’ensemble du quartier Ă©tait plongĂ© dans un deuil suite Ă  la disparition du notable BĂ© Eya Evans, une bagarre opposant un policier Ă  une jeune femme prĂ©nommĂ©e Gislaine Ă©clate.

Selon plusieurs témoins, pendant que les deux individus sont engagés dans une violente dispute, Gislaine aurait donné une résonnante gifle au policier qui se trouvait visiblement dans un état second.

Pris de honte, l’agent aurait donc pris la dĂ©cision d’entraĂ®ner la dame au commissariat de la ville, et ignorant totalement qu’il avait affaire Ă  une dĂ©gĂ©nĂ©rĂ©e au physique imposant.

Finalement, de ces violentes échauffourées, Gislaine aurait déchiré le pantalon du policier qui était sans sous-vêtements.

“Elle me fait mal, dites lui de me laisser les testicules”, criait notre agent.

ConsĂ©quence, l’appareil gĂ©nital de ce dernier aurait Ă©tĂ© exposĂ© au grand public. C’est donc sous une fine pluie interminable que les deux lutteurs ont perturbĂ© la quiĂ©tude de la veillĂ©e mortuaire.

MAIS QUI EST RÉELLEMENT GISLAINE ?

Lieu du début des échauffourées

Camerounaise d’origine installĂ©e Ă  Bitam depuis son jeune âge,Gislaine se prĂ©sente comme une femme avec un fort caractère.

Gabarit effrayant, tête rasée adepte de la Régab fraîche, et touchant à tout ou presque dans sa vie sentimentale, elle reste unique en son genre.

Ses dĂ©lires sont devenus incalculables dans la ville et ses prestations sont d’une violence inouĂŻe. Comme animĂ©e par un dĂ©mon, l’invincibilitĂ© de celle-ci n’est pas prĂŞte de s’arrĂŞter.

Elle lutte comme une tigresse. IncarcĂ©rĂ©e durant plusieurs semaines Ă  la maison d’arrĂŞt d’Oyem pour agression Ă  l’arme blanche, la “dame de fer” ressurgit Ă  nouveau.

Cette dernière aurait fait des agents de force de l’ordre ses principales victimes et son terrain de prĂ©dilection reste les dĂ©bits de boissons. Intouchable et sĂ»re de sa force physique, Gislaine bombe le torse partout.

“ Je reviens de la mafia (prison), regardez ma tĂŞte qui est bien rasĂ©e. Je ne blague pas”, peut-elle s’inventer. Et d’ajouter :

“Je couche avec les autoritĂ©s judiciaires et rien ne peut m’arriver”.

Par Elvis Allogho

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici