lundi, 16 mai 2022
HomeFaits Divers🔮 Mysticisme] Woleu-Ntem/Initiation au“Tchang":Une secte diabolique qui fait des vagues à Bitam.

🔮 Mysticisme] Woleu-Ntem/Initiation au“Tchang”:Une secte diabolique qui fait des vagues Ă  Bitam.

Bitam a toujours cette particularitĂ© de se dĂ©marquer des autres localitĂ©s du septentrion du fait de la pertinence de ses faits de sociĂ©tĂ©. Aujourd’hui,la ville des trois frontiĂšres fait dĂ©sormais face Ă  un nouveau phĂ©nomĂšne qui fait des vagues et prend des proportions inquiĂ©tantes. Il s’agit de l’initiation au “Tchang”,une secte diabolique convoitĂ©e consciemment ou inconsciemment, c’est selon par les jeunes dont l’Ăąge varie entre 11 et 25 ans. Des tĂ©moignages affluent et ces jeunes qui se sont adonnĂ©s Ă  cette pratique sont pris en tenaille et persĂ©cutĂ©s de maniĂšre atroce par des esprits diaboliques avec lesquels ils auraient nouĂ© le pacte.

Être animĂ© d’une force surnaturelle, voilĂ  ce qui motiverait plusieurs dizaines de jeunes Ă  Bitam aujourd’hui. Selon des tĂ©moignages recueillis,les jeunes s’adonneraient Ă  l’initiation du “Tchang”,une pratique au cours de laquelle l’initiĂ© se voit proposer deux choix pour l’effectivitĂ© du rituel :boire une potion faite avec du sang de celui-ci et mĂ©langĂ© Ă  une poudre dont seul l’initiateur connaĂźtrait la substance et l’origine ou alors accepter de se faire des petites blessures appelĂ©es dans la secte les “Niffs” Ă  la gilette au niveau de son dos oĂč sur le haut de la cuisse.

Et d’ajouter que l’initiĂ© aurait lui-mĂȘme la possibilitĂ© de choisir l’animal qu’il souhaiterait incarner.

Cela dĂ©pendrait aussi de l’Ă©lĂ©vation spirituelle du profane. PanthĂšre,lion gorille,piton…,les choix sont multiples mais le but recherchĂ© c’est simple,entrer en possession de la force fĂ©roce de l’animal qu’on aurait choisi d’incarner.

COMMENT SE MANIFESTE RÉELLEMENT LE “TCHANG”?

Ce qui rendrait la secte violente et diabolique, c’est la maniĂšre dont elle se manifeste chez l’initiĂ©. “Depuis un temps,on a remarquĂ© que notre frĂšre a changĂ©. Il lui est arrivĂ© de vomir une qualitĂ© de sang importante et il a Ă©tĂ© transportĂ© en urgence Ă  l’hĂŽpital pour des soins. Il est victime du “Tchang” qu’il a aujourd’hui du mal Ă  contenir. Son esprit serait faible”,a rĂ©vĂ©lĂ© une fille habitant au quartier Mengomo-ayat (TP).

Une source familiale rĂ©vĂ©lait que le jeune refuserait de parler du pacte signĂ©. PrĂšs de 250.000 fr ont Ă©tĂ© dĂ©pensĂ© Ă  ce jour pour son traitement qui encore loin d’ĂȘtre satisfaisant. Et pour que l’esprit se rĂ©veille,il faudrait que l’initiĂ© soit dans une colĂšre incontrĂŽlable.

Pour ceux ayant fait le choix de la panthĂšre,au cours d’une bagarre, l’initiĂ© devrait faire couler du sang de son adversaire pour que lui-mĂȘme soit lĂącher par son propre esprit. L’invocation de l’esprit nĂ©cessite un processus, c’est-Ă -dire qu’il revient Ă  l’adepte de prononcer un mantra en se concentrant sur ce,pourquoi il se met en colĂšre.

LancĂ© dans les Ă©chauffourĂ©es, l’initiĂ© devient intraitable et il devient quasiment impossible de le contenir du fait de la force extraordinaire et surnaturelle qui l’habite.

Si beaucoup de ces jeunes se retrouvent aujourd’hui initiĂ©s Ă  cette secte, c’est la curiositĂ© qui les aurait entraĂźnĂ© dans ce gouffre suicidaire et pouvoir s’en sortir devient trĂšs difficile pour eux.

Selon d’autres sources, deux jeunes nommĂ©s AimĂ© et Douly rĂ©sidant au quartier AkuĂ© Simengane seraient les principaux idans la commune de Bitam seraient les promoteurs et initiateurs de cette science occulte. Comme dans ce genre de secte,les initiĂ©s s’exposent Ă  un grave danger en cas de divulgation du prĂ©cieux secret.

Une sonnette d’alarme est dors et dĂ©jĂ  tirĂ©e car le danger est permanent et insistant. Les jeunes de Bitam se pressent et semblent vouloir devancer un train criblĂ© de faits apocalyptiques. Et si rien n’est fait dans l’immĂ©diat,on risquerait de connaĂźtre une hĂ©catombe de fous ou mĂȘme de morts.

Arthur ASSEKO

LA REDACTION
G9INFOS est un journal d’information numĂ©rique, qui traite, analyse et scripte toute l’actualitĂ© des 9 provinces du Gabon.
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

error: Ce contenu est protégé !!