Certains Ă©vĂ©nements arrivent en toute logique Ă  dĂ©passer l’entendement humain. Le fait qui s’est produit dans un village Ă  Bitam plonge le commun des mortels dans l’ivresse absolue. Une sexagĂ©naire usĂ©e par les travaux champĂŞtres est parvenue Ă  effectuer un dĂ©placement Ă  bord d’une coquille d’arachide vide dans un village situĂ© Ă  15 kilomètres de Bitam dans le Nord du Gabon.

Si beaucoup pensaient que la mythologie Fang Ă©tait restĂ©e enfouie dans les entrailles du Lac Tchad, le contraire vient d’ĂŞtre dĂ©montrĂ© preuve Ă  l’appui Ă  Bitam par une sexagĂ©naire.
Ă€ mobilitĂ© rĂ©duite, un Ă©tat consĂ©cutif Ă  l’intense activitĂ© manuelle et Ă  son âge avancĂ©, cette dernière s’est vue interdire les travaux champĂŞtres par ses enfants, prĂ©occupĂ©s par son Ă©tat de santĂ©.

Des sources nous rĂ©vèlent que cette dernière faisait dĂ©jĂ  l’objet de recherches rĂ©gulières dans la contrĂ©e.« Ă€ chaque fois qu’elle se rendait Ă  la plantation,il fallait toujours qu’on parte Ă  sa cherche parfois très tard dans la soirĂ©e. Après une longue journĂ©e de travail, n’ayant plus les jambes, elle Ă©tait souvent contrainte de s’asseoir en espĂ©rant une aide quelconque», a indiquĂ© un habitant du village.

Alors, face Ă  cette situation, ses enfants ont mis en Ĺ“uvre un dispositif pour empĂŞcher cette dernière de se rendre Ă  nouveau Ă  sa plantation. La sexagĂ©naire visiblement hostile Ă  cette dĂ©cision, tentera en vain Ă  plusieurs reprises de contourner les plans l’empĂŞchant de se dĂ©placer. GĂŞnĂ©e d’ĂŞtre inactive, elle dĂ©cida un jour d’user des mĂ©thodes mystiques pour rejoindre sa plantation.

Un matin, contre toute attente, la vieille rĂ©calcitrante qui Ă©tait dans l’incapacitĂ© d’effectuer mĂŞme cinq mètres de marche a disparu d’une façon Ă©trange alors qu’elle Ă©tait sous surveillance dans le village.

Pensant Ă  un possible enlèvement, les populations ont lancĂ© des recherches conjointes avec les forces de l’ordre. DĂ©cidant d’aller inspecter la plantation, la surprise sera de taille. La sexagĂ©naire a Ă©tĂ© retrouvĂ©e confortablement assise dans son jardin Ă  la tombĂ©e de la nuit. InterrogĂ©e, elle aurait avouĂ© avec un calme dĂ©concertant qu’elle serait arrivĂ©e Ă  bord d’une coquille d’arachide vide.

Un voyage à connotation mystico-spirituelle qui a laissé tout le monde sans voix. Une sorcellerie surdimensionnée qui a suscité admiration et curiosité dans la contrée. Cette Diva de la sorcellerie est du moins la seule à maîtriser en ces temps les contours de cette pratique mystique dans le département du Ntem.

Arthur ASSEKO, Correspondant G9INFOS Woleu-Ntem.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici