Accueil Politique Alexandre Désiré Tapoyo est définitivement exclu du CLR

Alexandre Désiré Tapoyo est définitivement exclu du CLR

117
0

C’était préssenti ces dernières semaines. Voilà qui est fait. Après plusieurs jours de discussion, le Conseil de discipline du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR) , a prononcé la plus lourde sanction. Alexandre Désiré Tapoyo, son délégué général adjoint 1 chargé de l’implantation et des stratégies électorales, est exclu des rangs de la formation politique créée le 7 septembre 1992 par Jean-Boniface Asselé.

Alors que l’ancien ministre des Droits Humains, de l’Egalité des chances et des Gabonais de l’étranger faisait déjà l’objet d’une suspension par décision datée du 26 août dernier, son sort a finalement été scellé définitivement . Sans véritable surprise, par décision n°23/PC/CLR/2020 signée du président du Conseil politique Jean-Boniface Assélé, ce dernier vient d’être exclu de cette formation politique.

Selon nos sources, il est reproché à Alexandre Désiré Tapoyo de n’avoir pas honoré à une convocation du Conseil de discipline. Autres griefs faits à l’ex cadre du CLR, « l’inobservation récurrente des instructions de la hiérarchie du Parti notamment celles relatives à la suspension des installations; la propension à faire publier des articles tendancieux dans la presse ou encore la tenue de discours qui nuisent à quelques Partis ou personnalités alliés “.

Par cette exclusion, Jean-Boniface Asselé lance un message fort aux camarades qui adopteraient des comportements à même de ternir l’image, ou à jeter le discrédit sur le Parti. Selon certaines indiscrétions, la décision d’exclusion d’Alexandre Désiré Tapoyo a été prise sans débats contradictoires au sein du Conseil de discipline. Nos tentatives de joindre le désormais ex délégué général adjoint 1 chargé de l’implantation et des stratégies électorales sont restées vaines jusque là.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
6 + 29 =