Fraîchement élue nouvelle présidente de l’Union nationale, Paulette Missambo fait aujourd’hui l’objet de nombreuses convoitises de la part de ses collègues de l’opposition notamment Alexandre Barro Chambrier. Ce dernier en quête d’un leadership en vue de la présidentielle à venir ratisse pour l’heure le terrain,et l’Union nationale, il en a fait son futur jardin. Comme il fallait s’y attendre,le Président du RPM a d’ors et déjà félicité son ancienne collègue pour son élection à la tête de l’Union nationale.

Affûté comme jamais,ABC entend s’imposer comme la nouvelle “star” de l’opposition. Pour y parvenir,le Président du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité multiplie d’ors et déjà des tractations pour un adoubement collectif. Pour ce faire,Barro Chambrier aurait déjà approché Paulette Missambo en vue d’une future coalition. Selon certaines indiscrétions,les négociations avaient même débuté avant la tenue du congrès qui a permis à l’ancienne ministre de succéder à Zacharie Myboto.

“Barro Chambrier aura des chances de convaincre le nouveau directoire de l’Union nationale. Les égos étaient trop forts entre lui et Zacharie Myboto”,a confié un politologue qui a requis l’anonymat. Attention tout de même car l’ombre du Président sortant n’est pas prêt à quitter l’ancienne Sobraga. Même loin des locaux, Zacharie Myboto aura toujours un regard avisé sur tout ce qui se tramerait au sein du parti. À moins de deux ans du scrutin, l’homme d’Ozangué semble avoir pris de l’avance par rapport à ses collègues de l’opposition, et même si l’Union nationale n’est plus ce qu’elle a été il y a bientôt dix ans,son aura reste toutefois encore considérable.

Lire aussi/[politique] Union nationale/Paulette Missambo :Une présidente qui hérite d’un parti en voie de disparition?

“En 2023, Paulette Missambo ne perdrait quasiment rien en se ralliant dernière Hugues Barro Chambrier. Elle a l’a déjà fait en 2009 avec André Mba Obame. Rappelons toutefois que le contexte est loin d’être similaire car dans son parti, elle ne bénéficierait sûrement pas pleins pouvoirs démesurés qui ont permis au président sortant de s’éterniser presque à ce poste”, a –til ajouté.

Anciens collègues dans de nombreux gouvernements du défunt Omar Bongo,Barro Chambrier et Paulette sembleraient avoir tous deux pris conscience qu’une union sincère serait peut-être la clé qui permettrait à l’opposition de parvenir à l’alternance jusque là encore une simple utopie.

Par Igor NGOMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici