Dernières Nouvelles

Chadi Moukarim à la tête de la mairie du 5è arrondissement

Par le 20 mars 2019 0 354 Views

LIBREVILLE, le 20 Mars 2019-M. Chadi Moukarim, a pris officiellement ses fonctions en tant que maire du 5è arrondissement de Libreville, ce mardi au cours d’une cérémonie présidée par le maire de la commune, Léandre Zué. Il remplace à ce poste, Joseph Mavoungou Ndong BITEGHE.

Plusieurs personnalités dont les membres du gouvernement, ont assisté à cette cérémonie riches en son et en couleurs. Hormis les maires de Port-Gentil, Gabriel Ntchango, d’Owendo, Jeanne Mbagou, et d’Akanda, on notait aussi la présence des directeurs généraux, chefs d’entreprises, et auxiliaires de commandement.

Parents, amis et connaissances étaient aussi là. Le tout dans une atmosphère de convivialité avec les prestations d’un artiste musicien et d’un groupe socio-culture qui ont fortement agrémenté ces moments.

Après son intronisation, Chadi Moukarim, a procédé à son tour à l’installation de ses deux adjoints, Darcy Gathien Owono Ovale, et Igor Landry Mendome Mbira, avant d’exprimer sa profonde gratitude à tous ceux qui l’ont soutenu dans son désir de se porter candidat aux dernières élections couplées, Législatives et Locales d’octobre 2018 jusqu’à présent.

« C’est avec un profond sentiment que je me tiens devant vous ce matin car, présents avec moi depuis l’annonce de ma candidature, cela témoigne l’estime et la considération que vous avez envers ma modeste personne. Mes remerciements vont aussi à l’endroit du président de la République, Ali Bongo Ondimba, aux plus hautes autorités politiques et administratives, et ma famille politique, le Parti démocratique gabonais », a-t-il indiqué.

En se mettant au travail, Chadi Moukarim, a promis s’attaquer aux problèmes qui minent le 5è arrondissement, en l’occurrence l’insalubrité, etc.

De même, qu’il a annoncé que l’amélioration des conditions de travail et de vie des agents lui tiennent à cœur pour pousser vers l’excellence l’institution dont il a la charge.

C’est pourquoi, il attend pleinement associés les chefs de quartiers, auprès de qui il devrait beaucoup plus s’appuyer pour trouver des solutions idoines aux problèmes que rencontrent sa circonscription administrative.

D’origine Libanaise, Chadi Moukarim qui s’est naturalisé Gabonais a dit le juger au pied du mur.

Auteur : Willy-Arnauld

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 15 =