Il y a des décisions qui surprennent, et celle prise tout récemment par le Ministère des Transports en fait partie. Mayelia, l’opérateur ivoirien spécialisé dans le contrôle technique automobile a reçu de cette institution publique l’autorisation de poser ses valises au Gabon.

Elle a, selon toutes révélations de notre confrère Kongossanews, promis aux autorités gabonaises de couvrir tout le territoire national, et embaucher un peu plus de 150 employés (rien que ça).

Sauf que au regard de son parcours en Côte d’Ivoire, le pays d’Alassane Ouattara et son ami Laurent Bagbo, on peut douter de cette ambition clairement exprimée au ministre Brice Constant Paillat, lors de l’audience accordée au directoire de cette entreprise.

En effet, cette société n’existe là-bas que depuis 2 ans et n’a clairement pas encore fait ses preuves.

Dernier du peloton, elle n’a jusqu’ici seulement réussi qu’à implanter quelques postes souvent défectueux de contrôles techniques automobiles dans la seule ville d’Abidjan.

Si elle a échoué dans ses premières ambitions en Côte d’Ivoire, comment compte-t-elle réussir chez nous? Là est toute la question.

Le gouvernement n’aurait-il pas mieux fait de mettre un accent particulier sur Gabon Autosur et Autobilan Agréé, des entreprises locales qui ont déjà fait leurs preuves ?

Pourquoi accepter l’implantation d’une troisième entreprise alors que le marché est déjà suffisamment réduit comme cela?

Des questions et des questions. Nous y reviendrons, avec force et détails.

Par Fredo le Gaboma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici