Dernières Nouvelles
  • Accueil
  • Société
  • CONTRÔLES ET TAXES: LES COMMERÇANTS BOUDENT, LA MAIRIE PERSISTE ET SIGNE

CONTRÔLES ET TAXES: LES COMMERÇANTS BOUDENT, LA MAIRIE PERSISTE ET SIGNE

Par le 14 novembre 2019 0 144 Views

Alors que les commerçants dénoncent les contrôles intempestifs, ” devenus comme des opérations d’extorsion de fond “, la Mairie de Libreville persiste et signe : Elle annonce le lancement de la phase 2 de la collecte des redevances dues à l’ hôtel de ville de la commune de la capitale.

Face au barrage de critique et de questionnement qu’il affronte depuis le lancement de l’opération de collecte des redevances dues à la Mairie de Libreville, Léandre NZUÉ, le maire de la commune, persiste et signe. Il annonce le démarrage de la phase 2 de la perception des redevances municipales.

” Le Gabon est un pays souverain. Il faut respecter les lois du pays. Les choses doivent changer et elles changeront !”, explique Léandre NZUÉ. Les commercants de Libreville, principalement les boutiquiers ouest africains , qui avaient manifesté un mouvement d’humeur pour dénoncer les contrôles ” musclés ” dont ils font l’objet au quotidien, ont menacé de fermer leurs commerces. ” S’ils ferment, la Mairie a encore quelques moyens pour acheter la marchandise. Il y a des gabonais qui veulent travailler “, a martelé le maire de la commune de Libreville.

Avant de poursuivre :

” Ils ne vont pas dicter la loi aux autorités municipales de Libreville “.

Dans le but d’apaiser les tensions entre les commerçants et la commune, le ministre d’État en charge de l’Intérieur, Edgar Anicet MBOUMBOU MIYAKOU avait enjoint les deux parties à dialoguer pour mettre fin au différent qui les oppose. Ce dialogue a eu lieu le 7 novembre dernier, mais c’était semble t-il sans compter sur la détermination et l’opiniâtreté de Léandre NZUÉ.

Pierre Parfait Mbadinga

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 − 11 =