Accueil Economie Corruption : Noureddin Bongo Valentin sera-t-il ” le plombier national “?

Corruption : Noureddin Bongo Valentin sera-t-il ” le plombier national “?

201
0

L’ambiance est évidemment lourde et morose. Selon les révélations faites par le Porte-parole de la Présidence de la République, Jessye Ella Ekogha, il serait reproché à plusieurs hauts cadres de l’administration, et pas des moindres, la validation de 440 milliards de Fcfa de fausse dette intérieure sur les 650 milliards de Fcfa audités alors que sur le terrain, les travaux ne sont pas effectués. La Taskforce chapeautée par le Coordinnateur Général des Affaires Présidentielles, Noureddin Bongo Valentin entend punir tous les hauts cadres de l’administration compromis dans ce vaste scandale politico-financier.

La corruption est certainement le symptôme le plus viral de Libreville. Une corruption politique. Une corruption judiciaire. Une corruption financière. Les mauvais résultats des entreprises sont la conséquence de cette corruption généralisée et d’une mauvaise gestion.

Dresser une liste des dysfonctionnements de l’administration gabonaise serait une tâche dantesque…Des hauts cadres aux simples agents des structures sanitaires, tous sont impliqués à des dégrés différents dans les actes de corruption ( pots de vin, chantage…), voire des crimes plus graves ( meurtre, crime rituel ). Les hauts cadres qui se succèdent n’améliorent pas la situation.

Malgré les efforts du Chef de l’État pour enrayer la corruption au sein de l’administration mais également dans les hautes sphères politiques, le pays reste gangréné par sa criminalité, ceux qui y participent et ceux qui ferment les yeux. Noureddin Bongo Valentin peut-il inverser la situation en étant le plombier de ces fuites de ressources publiques à des fins privées? Expliquer comment les entreprises publiques ont été utilisées afin de profiter à une minorité ?

Démanteler ce système de corruption ” qui semble endémique ” va nécessiter du temps. Cela demandera au fils d’Ali Bongo d’agir avec courage, appelant à récupérer les biens acquis de façon criminelle et à poursuivre les responsables. Il faudra également ne pas perdre de vue les attaques dangereuses et sans scrupules destinées à contrer ses efforts pour lutter contre la corruption.

Le Gabon étant ” un pays de verre “, les personnalités compromises dans cet énième scandale financier sont connus de tous. La population attend donc avec impatience la suite qui sera donnée à cette sombre affaire par le Coordinnateur Général des Affaires Présidentielles. Au moins s’il reconnaît qu’il mènera une lutte perdue d’avance, qu’il ne s’arrête pas tant qu’il ne l’aura pas gagné.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =