La chanteuse créol à gauche,le ministre Michel Menga M'Essone à droite

Dans une récente interview accordée au quotidien national L’Union, l’artiste gabonaise Créol, installée depuis quelques mois du côté de la Côte d’Ivoire, n’est pas allée de main morte à l’endroit du ministre de la culture Michel Menga M’Essone.

En effet, d’après cette dernière, ” on n’a pas de ministre de la culture au Gabon (…) Il est absent de longtemps “. Cette affirmation sous-entend l’incapacité du ministre Michel Menga M’Essone de mettre en place des véritables leviers qui puissent améliorer les conditions de vie et travail des Artistes gabonais, avec en point d’orgue, l’éternelle préoccupation des Droits d’auteurs.

Pour la Diva, il faut que “le ministère de culture soit supprimé et que son budget soit affecté aux Affaires sociales chez les enfants abandonnés. Au Gabon on ne peut pas émerger “.

L’artiste qui n’a pas sa langue dans la poche appelle clairement les autorités à mettre en place une réelle politique culturelle sinon à supprimer directement ledit ministère qui reçoit un budget de fonctionnement de la part du contribuable.

Mais c’est un fait inenvisageable, le ministère de la culture ne repose pas uniquement que sur la musique et les droits d’auteurs. Ne dit-on pas que “la culture est tout ce qui nous reste quand on a tout perdu”?

Herty POUBA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici