Accueil Politique DISCOURS DE POLITIQUE GÉNÉRALE DE JULIEN NKOGHE BEKALE : CE QU’IL FAUT...

DISCOURS DE POLITIQUE GÉNÉRALE DE JULIEN NKOGHE BEKALE : CE QU’IL FAUT RETENIR

298
0

Dans un contexte social particulièrement tendu, et alors qu’il n’a pas démissionné avant d’être reconduit dans ses fonctions, le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, a prononcé, le 27 décembre, sa déclaration de politique générale devant les députés. Sans grande surprise, la quasi totalité des élus lui ont renouvelé leur confiance.

Alors que la population gabonaise attend toujours, mais désormais sans grande confiance, l’évolution qualitative de ses conditions de vie et du développement du Gabon, promis lors de sa déclaration de politique générale du 26 février 2018, Julien Nkoghe Bekale, le Premier ministre gabonais, a présenté aujourd’hui la feuille de route de la majorité pour l’année prochaine.

Ce dernier a annoncé que sa déclaration de politique générale de l’an dernier reste d’actualité et que le gouvernement redoublera les efforts pour tenir ses engagements.

LES DÉTAILS DES PRINCIPALES MESURES

Précisant les prochaines actions prioritaires, le chef du gouvernement prévoit 107 milliards de francs CFA pour l’Éducation, confrontée à un sérieux problème de capacité d’accueil des établissements et des universités du pays.

Pour le secteur santé, 16 milliards de francs CFA seront alloués pour la réhabilitation des centres hospitaliers universitaires ( CHU ), de Libreville, Akanda et Owendo.

Le réseau routier, actuellement décrié notamment en raison de la dégradation de la route nationale 1, n’étant pas en reste, 135 milliards de francs CFA seront consacrés pour son amélioration et pour le lancement des travaux de la Transgabonaise pour juillet prochain.

Le secteur de l’eau et de l’électricité bénéficiera de 42 milliards de francs CFA, pour aider la Société d’énergie et d’eau du Gabon ( SEEG ) à satisfaire les exigences des gabonais.

S’agissant de la gestion des déchets et des ordures ménagères, 19 milliards de francs CFA seront mis à disposition. Et puis, toujours lors de ce discours de politique générale, Julien Nkoghe Bekale a fait une kyrielle d’autres promesses, toutes aussi difficiles à croire les unes des autres : la création avant fin 2020 d’une nouvelle compagnie aérienne, la lutte contre la corruption ou la prévarication.

l’Assemblée nationale a ensuite donné sa confiance au gouvernement de Julien Nkoghe Bekale, par 116 voix favorables sur 137 députés présents. Rien de surprenant, sous le ciel gabonais. l’Assemblée nationale est composée majoritairement de députés issus du Parti au pouvoir dont fait partie, bien évidemment, le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale.

Pierre Parfait Mbadinga

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
16 × 27 =