Pour avoir mimé une fellation en plein monde et, fait une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, étant de vêtus de leurs tenues scolaires, trois élèves du Lycée international polytechnique et professionnel Célestin Mayika de Franceville ont été punis sans remords. Dorénavant, Ils ne seront plus comptés parmi l’effectif des apprenants dudit établissement d’enseignement secondaire. Celle-ci est la décision finale du Conseil de discipline réuni à cet effet cet 5 novembre 2021.

C’est hier vendredi 5 novembre que la décision du conseil de discipline est tombée. Certainement ignorants de ce que leur vidéo, amateur diffusée à travers les réseaux sociaux, les conduirait vers la sortie définitive, et par la grande porte, de leur établissement scolaire, les deux élèves ayant fait la démonstration, de comment exécuter une fellation, ont finalement été exclus définitivement de l’établissement. À ces deux principaux acteurs de la scène, notamment la fille et le jeune homme sur qui la démonstration s’est faite, s’est ajouté un de leurs camarades. Ils sont donc trois à être exclus.

Il s’agit précisément des élèves:

Ngua Alexie;

Mbani Rakia et;

Ntsele Benicia.

C’est trois élèves auteurs de cette vidéo, qui frôle une incitation à la dépravation des mœurs chez les jeunes, sont désormais appelés à aller voir ailleurs pour espérer poursuivre leurs études pour le compte de cette année académique, déjà assez perturbée par cette grève interminable des enseignants qui continuent de revendiquer un certain nombre de commodités.

C’est du moins l’essentiel de la décision que nous avons pu lire du procès verbal du conseil de discipline parvenu à notre Rédaction, www.G9infos.com.

Cependant, il est à signaler que cette décision du conseil de discipline est sous-tendue par:

– les règles de déontologie scolaire ;

– le règlement intérieur de l’établissement.

– le comportement des élèves incitant au proxénétisme ;

– l’ impact de la vidéo sur le plan national, et même international.

Le tout en conformité avec des exigences de la Direction d’Académie Provinciale du Haut Ogooué (D.A.PHO).

Ainsi, pour se faire, le procès verbal du conseil de discipline a donc été signé par le proviseur du Lycée international polytechnique et professionnel Célestin Mayika; le censeur et le président de la commission dudit conseil.

Cependant, face à toutes ces dérives très perceptibles dans la société gabonaise, tant chez des personnes âgées comme chez des moins âgées, qui se livrent régulièrement en spectacle dans des vidéos évoquant l’acte sexuel, il serait bien que de gardes fou soient mis pour fixer les limites et, voire même, contraindre les uns et les autres aux respect de la moralité et de nos us et coutumes.

Espérant que le cas de ces trois élèves définitivement exclus de leur établissement soit un exemple qui fasse école, afin que ce type de comportements, dégradant l’image de l’Ecole gabonaise, soient éloignés de l’environnement scolaire gabonais.

Par UON, pour G9INFOS.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici