Dernières Nouvelles
  • Accueil
  • Education
  • ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : LE MINISTRE ET LES SYNDICATS CHEZ LE PREMIER MINISTRE LE 10 OCTOBRE PROCHAIN

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : LE MINISTRE ET LES SYNDICATS CHEZ LE PREMIER MINISTRE LE 10 OCTOBRE PROCHAIN

Par le 9 octobre 2019 0 333 Views

Le ministre de l’Enseignement Supérieur, Jean De Dieu MOUKAGNI IWANGU, et les responsables des différents syndicats de son département ministériel ont échangé, le mardi 8 octobre, sur la situation de l’Enseignement Supérieur, précisément celle de l’Université Omar Bongo- et grandes écoles du pays. Objectif : Engager un travail de recherche des solutions pour une sortie de crise, à soumettre le 10 octobre prochain lors d’une réunion de travail autour du Premier Ministre.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur, Jean De Dieu MOUKAGNI IWANGU, a dirigé hier une séance de travail avec les enseignants reuni au sein du Syndicat national des enseignants-chercheurs (SNEC) et de la Force de réflexion et d’action pour l’Enseignement supérieur de la mutuelle de l’Université Omar Bongo Ondimba (FRAPPE).

Il s’est agi de passer en revue les différents problèmes qui minent l’Enseignement supérieur au Gabon, afin d’évoquer, avec lui, les voies et moyens susceptibles de sortir des difficultés dans lesquelles nos universités et grandes écoles sont engluées. ” Ces éléments seront portés à l’attention du Premier Ministre, Julien NKOGHE BEKALE, le 10 octobre prochain”, souligne Nathalie SIMA EYI, vice-présidente nationale du SNEC.

Quelques participants à la réunion

Quelques participants à la réunion

“On doit retenir une chose, c’est que l’Université est le temple du savoir. C’est un espace dans lequel les gens savent échanger, y compris sur leurs différents. Nous avons appelé à une sorte de concorde civile, les acteurs de l’Éducation en indiquant que nous devons pouvoir nous retrouver si l’Université est l’intérêt commun de l’ensemble de ses composantes. À partir de ce regard, nous n’avons que des solutions à explorer. C’est celle-là que nous nous sommes engagés à explorer à partir d’aujourd’hui pour que lundi prochain, face au Premier Ministre, l’Université gabonaise puisse parler de manière forte et précise, qu’elle prenne ses responsabilités devant la construction de la Nation”, a indiqué le ministre de l’Enseignement Supérieur, Jean De Dieu MOUKAGNI IWANGU.

Séverin Edang

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 5 =