Dernières Nouvelles
  • Accueil
  • Sport
  • FOOTBALL : AVIS DE GROS TEMPS POUR LE PROCHAIN SÉLECTIONNEUR DE L”ÉQUIPE NATIONALE DU GABON ?

FOOTBALL : AVIS DE GROS TEMPS POUR LE PROCHAIN SÉLECTIONNEUR DE L”ÉQUIPE NATIONALE DU GABON ?

Par le 8 mai 2019 0 244 Views

Dans sa  quête d’un nouveau sélectionneur pour l’équipe nationale de football du Gabon, après le limogeage de Daniel Cousin, la commission de la Fédération gabonaise de football annonce qu’après analyse des 82 dossiers pour le poste de sélectionneur et des 27 pour le poste de Directeur Technique National ( DTN), trois candidats pour chaque poste ont été retenus, car bénéficiant d’un préjugé favorable. “L’issu des discussions à venir avec les concernés notamment sur les considérations contractuelles, la Fégafoot communiquera le choix final opéré et l’identité des heureux élus”, peut–on lire depuis lundi sur le site officiel de l’instance dirigeante du football gabonais. “Heureux élus”?, Vraiment ?, Pas si certain, s’il convient de prendre en compte, décrypter et analyser les propos de Daniel Cousin, l’ancien sélectionneur des Panthères, récemment invité sur le plateau du Stad’Afric TV, 1 ère chaîne panafricaine de Sport.

On serait tenté d’applaudir l’avancée significative de la Fégafoot dans sa quête d’un nouveau sélectionneur. Mais avec la dernière sortie médiatique de Daniel Cousin, c’est un avis de gros temps qui menace le futur sélectionneur de l’équipe nationale de football. Sur le plateau du Stad’Afric TV, Daniel Cousin a dénoncé en des termes véhéments et outranciers, l’amateurisme des responsables du football national et l’intrusion du politique dans le football.

” Au Gabon, on se retrouve livré à soi-même. Camacho l’a vécu, Georges Costa encore pire; on n’a pas à affaires dans mon pays aux gens qui connaissent le football ; je voulais avoir du pouvoir pour faire bien mon travail et rendre l’équipe professionnelle ; si les choses ne marche pas , ce n’est pas le problème d’entraîneurs au Gabon mais son entourage”, a déversé celui qui a été nommé à la tête des Panthères en septembre 2018, et limogé le 23 mars dernier, suite à l’élimination des panthères aux éliminatoires de la coupe d’ Afrique des nations, face au Burundi à Bujumbura.

Pour rappel, en septembre 2018, plus intuitif, Pierre François Aubameyang, l’ancienne gloire du football gabonais,  et père de Pierre Emerick Aubameyang, le brillant attaquant d’Arsenal, avait gentiment décliné l’offre de remplacer Camacho. Daniel Cousin est toujours en froid avec le ministère des Sports pour salaires impayés, soit 224 millions de francs CFA. Avant lui, José Antonio Camacho avait été viré du Gabon avec 15 mois de salaires impayés, selon nos sources, soit 675 millions. Certes le malheur des uns fait le bonheur des autres, mais restons tout de même prudent. Croisons les doigts et souhaitons bonne chance au futur sélectionneur de l’équipe nationale de football.

Pierre Parfait Mbadinga

  Sport
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 25 =