Dernières Nouvelles
  • Accueil
  • Sport
  • FRANCK NGUEMA EMBOURBÉ DANS LA FOSSE CREUSÉE PAR SES PRÉDÉCESSEURS

FRANCK NGUEMA EMBOURBÉ DANS LA FOSSE CREUSÉE PAR SES PRÉDÉCESSEURS

Par le 31 octobre 2019 0 166 Views

Les problèmes qui paralysent le sport gabonais ont vraisemblablement longue vie, en dépit des efforts vertigineux de l’actuel patron du sport. La confiance perd du poids chez les sportifs en soif de compétition.

Le Gabon est secoué depuis près de 5 ans par une récession économique. Tous les secteurs d’activités tournent au ralenti, et le sport semble être parmi les plus touchés. Selon certaines sources, sa descente aux enfers a été anticipée par le passage de certains ministres dans ce département. De Mathias Ossibadjio à Bilie By Nze, le sport gabonais a connu une gestion fantasque durant la période aux affaires sportives de ces deux ministres. L’organisation des compétitions nationales est devenue une loterie, hormis le football, les équipes nationales des autres disciplines sportives ne participent plus aux compétitions internationales. Nos différentes infrastructures sportives se dégradent depuis la suppression de l’Agence nationale de gestion des infrastructures sportives et culturelles (anageisc). Le stade sino gabonais d’Agondjé, le stade de Nzeng Ayong, le stade d’Engong d’Oyem, le stade de Port-Gentil sans oublier les bus ayant servis pour l’organisation des deux Can, tous ces investissements sont actuellement en rune.

Les bourses des sportifs n’étaient plus versées, le championnat national qu’on a voulu professionnaliser se joue depuis 3 ans en sauvetage juste pour éviter une quelconque sanction de la FIFA. Le ministère en charge des Sports est étranglé par ses dettes. Depuis son arrivée à la tête de ce ministère, Frank Nguema, essaie par des moyens humains de relever une maison dont le sous bassement est effondré, en attendant les moyens financiers qui sont alloués par la plus haute autorité. Ce qui fait que certains problèmes restent stagnés: c’est le cas de la coupe du Gabon de Handball qui n’a pas eu lieu cette année faute de financement. Les donateurs qui la financent depuis 3 années se sont inscrits aux abonnés absents cette saison. Les impayés de salaires des joueurs de football, la situation des deflattés des agences qui étaient liées à ce ministère, la réponse efficace aux doléances émises par les différents responsables fédéraux lors des rencontres initiées par le ministre.

Avec tous ces problèmes hérités de ses prédécesseurs, la pression est énorme pour l’actuel patron du ministère en charge des sports, surtout en ce moment où chaque discipline a un regard fixé sur le lancement des activités.

Vany Corso Sima Ella

  Sport
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 15 =