Accueil Politique Gabon : Ces noms de ministres délégués que l’on entend très peu

Gabon : Ces noms de ministres délégués que l’on entend très peu

289
0

Ils sont là au quotidien, présents à tous les évènements de presse mais restent discrets. Difficile d’entendre leurs noms à la télé ou à la radio. Il n’est pas exagéré de dire qu’ils sont inconnus du grand public. Et lorsqu’ils sortent de l’ombre, c’est pour représenter le ministre empêché ou assurer son intérim. Certains ministres délégués sont totalement absent de la scène médiatique. Cette absence n’étant pas forcément indicateurs de leur incompétence…il y a de quoi s’interroger.

Les aphones de l’équipe de Rose Christiane Ossouka Raponda

Ils ne portent aucun sujet en propre, sans qu’on ne puisse les en attribuer. Chaque position n’est jamais public. Pour eux, tout passe forcément par le ministre. D’où ” l’indispensable confiance ” qui doit exister entre le ministre délégué et son ministre de tutelle. Pratiquement effacés de la scène médiatique, certains ministres délégués occupent une place limitée dans les dossiers brûlants de leur secteur. Craignent-ils des maladresses verbales lors de leurs interventions publiques ?

Les 2 ministres délégués à se disputer la cape d’invisibilité d’Harry Potter sont sans conteste Nicole Janine Lydie Roboty ep. Mbou et Gisèle Akoghe. La première est ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie et de la Relance. La seconde est ministre déléguée auprès du ministre d’État, ministre de la communication et de l’économie numérique.

Si rien ne se passait dans leur ministère, on aurait sans doute compris leur absence de la scène médiatique. Mais c’est tout à fait le contraire. Prenons l’exemple du ministère de l’Économie et de la Relance. Un département confronté à 3 mois de grève illimitée des Régies financières. Nicole Janine Lydie Roboty ep.Mbou reste aphone, comme si elle n’avait rien à dire. Sa collègue déléguée en charge de la Communication n’est guère mieux côtée à la bourse médiatique. Et pourtant ce n’est pas faute de matière. Le personnel de la Haute Autorité de la Communication ( HAC ) a franchi la barre des 10 mois sans salaires. Une situation qui ne trouve pas de solution depuis que le Président de l’institution, Raphaël Ntoutoum Nkoghé est hors circuit suite à un accident vasculaire cérébral ( AVC ).

Les presqu’invisibles de l’équipe Rose Christiane Ossouka Raponda

Il y a d’autres ministres délégués hors radars, mais moins invisibles. Ils font leur apparition de temps à autres, avant de disparaitre de nouveau pour longtemps. Il s’agit notamment de Aubierge Sylvine Ngoma, ministre déléguée auprès du ministre de l’Emploi, de la Fonction publique, du Travail et de la Formation professionnelle. Brice Paillat, ministre délégué auprès du ministre des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures et de l’Habitat. Séverin Mayoumou, ministre délégué auprès du ministre d’État, ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques. Charles Mvé Ella, ministre délégué, auprès du ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, et du Plan d’affectation des Terres.

Ces ministres délégués ne sont pas forcément les moins performants en termes de résultats. Peut-être ont-ils choisi de marcher dans la discrétion. Peut-être qu’ils n’ont pas grand chose à dire, parcequ’ ayant en charge une coquille vide. L’avantage dans tous les cas ? Lorsqu’on a pas des responsabilités très lourdes, et qu’on ne cherche pas à sortir de l’ombre des” grands “, on n’accepte pas d’être tenu pour responsable quand il y a un couac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =