Accueil Faits Divers Gabon: Ces personnalités politiques déjà victimes d’agressions

Gabon: Ces personnalités politiques déjà victimes d’agressions

0

L’agression du maire du 5ème arrondissement de Libreville, par des éléments des forces de l’ordre le 30 décembre dernier, alors qu’il tentait de s’interposer à la destruction d’un établissement scolaire, a soulevé un tollé sur la toile. Comment un élu peut-il être agressé ? Bien que le contexte et les circonstances soient différentes, depuis quelques années, plusieurs personnalités politiques ont fait l’objet d’agressions physiques, verbales. Vraisemblablement, nous demeurons dans une profonde crise démocratique.

JOSEPH MINKO OLENGA

” Fin octobre 2018, un des  proches de l’ex Directeur de Cabinet du président, Juste Loango Bouyo Méka, le président des Sociaux Démocrates Gabonais (SDG), un parti allié de la majorité et dont la création avait été suscité par « BLA », aurait fait passer à tabac le candidat du PDG sur le second siège de la commune d’Akanda, Joseph Minko Olenga peu avant la tenue du second tour des élections législatives car ce dernier avait refusé de se plier aux consignes de sa hiérarchie l’intimant de se retirer au profit d’un candidat d’opposition afin de se conformer à un accord négocié entre M. Laccruche Alihanga et certains responsables de l’opposition.

M. Minko Olenga n’ayant pas obtempérer et ayant même à l’époque fait diffuser des messages hostiles à l’ex-directeur de cabinet de la Présidence, il en aurait fait les frais, y compris sur le plan physique. Une agression pour laquelle la victime n’avait alors pas osé porter plainte. Au final, c’était un opposant, devenu ministre depuis (Franck Nguema) qui l’avait emporté d’une très courte marge “. Avec News alibreville

Les victimes du résultat de l’élection présidentielle de 2016, qui a généré de la frustration chez certains électeurs de la diaspora.

MARTIN BOGUIKOUMA

Dimanche 4 juin 2017, des membres de la délégation gabonaise devant prendre part à la Conférence de haut niveau des Nations unies sur les océans, ont été pris à partie par des individus se réclamant de l’opposition gabonaise, devant l’hôtel newyorkais The Peninsula. Parmi eux, la ministre de l’Economie forestière Estelle Ondo, le secrétaire général de la présidence de la République Guy Rossatanga-Rignault et le directeur de cabinet du président de la République Martin Boguikouma. Le dernier a déposé plainte pour agression, le 6 juin, contre certains manifestants à l’instar de Serge Alain Obame, Franck Jocktane, Ndossy, John Mikouma. Avec News alibreville

Un prétendant à la magistrature suprême n’a pas été épargné 

PR ALBERT ONDO OSSA

Le 10 juin 2014, alors qu’il revenait de l’église, le professeur Albert Ondo Ossa a été attaqué à l’arme blanche, dimanche, à Libreville. L’opposant gabonais, ancien candidat à l’élection présidentielle de 2009 et ancien ministre de l’éducation nationale a dû subir une intervention chirurgicale.

Une liste non exhaustive qui démontre que le phénomène est bien réel. Les agressions des personnalités politiques, ce n’est pas de la fiction, mais un phénomène bien réel. Quelle réponse ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici