Dernières Nouvelles

GABON: LE DERNIER ” KONGOSSA ” D’ OYEM

Par le 30 novembre 2019 0 186 Views

LA CARTOGRAPHIE DE LÀ DÉFUNTE AJEV DANS LE WOLEU NTEM PLUS PRÉCISÉMENT À OYEM. LU POUR VOUS SUR FACE BOOK PAR G9INFOS. PRÉCISONS: LE TEXTE N’ A FAIT L’OBJET D’AUCUNE RETOUCHE DE NOTRE RÉDACTION.

Comme nous le SAVONS tous, Brice Laurent Jean Joseph Fargeon avait tissé sa toile en phagocytant toute l’administration publique, parapublique et militaire. C’est à cet titre que le département du Woleu (Oyem) a pu bénéficier de ses placements et avantages afin de lui apporter leurs soutiens dans son projet macabre d’accession au pouvoir qui devait avoir lieu en Janvier 2020.

Ces personnes sont :

1- Estelle ONDO (Ex Ministre, soutenue par Brice Laurent Jean Joseph Fargeon, lors des dernières élections législatives à Oyem au détriment du candidat du PDG Antoine MENIE M’EYI. Elle fut grandement impliquée dans le scandale du Kevazingogate dont les fruits lui ont servi de s’enrichir et mener un grand train de vie ostentatoire. Au début grand allié à Renaud ALLOGO AKOUE lors des dernières élections locales, aujourd’hui ils se regardent en chiens de faïence pour des raisons de leadership auprès de Brice Laurent Jean Joseph Fargeon. Elle siège désormais à l’Assemblée Nationale pour le compte du 2ème Arrondissement de la commune d’Oyem).

2- Renaud ALLOGO AKOUE (Ex DG CNAMGS), faiseur de rois dans le département Woleu. Il est aujourd’hui détenu à la prison centrale de Libreville, après son éviction pour détournement, corruption, haute trahison etc… La suite vous la connaissez car il n’est plus à présenter aux Gabonais.

3- Roger OWONO MBA (Actuel Ministre de l’Economie et des Finances) et beau père de Brice Laurent Jean Joseph Fargeon, il est un des bras séculier de son beau fils à Oyem.

4- Christian ABESSOLO MENGUEY (Actuel Maire d’Oyem) qui doit sa promotion à Tonny ONDO MBA, bras droit de Brice Laurent Jean Joseph Fargeon. Il brille par son arrogance et par son incapacité à gérer la petite ville d’Oyem.

5- Désiré OWONO NDONG (Actuel Président de l’Assemblée départementale), il doit obéissance et soumission à Renaud ALLOGO AKOUE car sans lui rien n’aurait été possible.

6- Prosper ABESSOLO MENGUE (Actuel DG Centre hospitalier régional d’Oyem). Recalé pour être désigné Maire d’Oyem, il doit son nouveau poste de DG à Renaud ALLOGO AKOUE. Mais il est toujours en embuscade pour la Mairie d’Oyem.

7- Bertille ANDEME OBIANG (Actuelle Directrice provinciale de la CNAMGS), de formation professeur des lycées et collèges, elle s’est retrouvée à ce poste qui nécessite d’autres compétences par le truchement de Renaud ALLOGO AKOUE pour lui permettre de caser la pléthore des cousins, cousines, amis et connaissances qu’on retrouvent aujourd’hui dans cette entité à ne rien faire au quotidien.

8- Marie Hélène MBAZOGO EVOUNA (Actuelle Directrice provinciale de Radio 9), revenue à ce poste après une trêve, en remplacement de Zoff Blanchard MINANG. Pas très sérieuse à cause des démêlés avec ses agents, dont certains ont été incarcérés grâce à son appartenance à l’AJEV et à ses relations. Elle doit d’ailleurs cette dernière nomination à Renaud ALLOGO AKOUE.

9- Par contre François ENGONGAH OWONO a placé trois personnes par le canal de Brice Laurent Jean Joseph Fargeon, il s’agit de : Julian ENGONGAH OWONO son fils (Ex DAF de l’OPRAG démis des fonctions au dernier conseil des Ministres), Jean Pierre NGUI ALLOGO (Actuel Directeur d’Académie Provinciale), Joël BIBANG (Actuel Maire du 2ème arrondissement d’Oyem).

10) Siméon ASSOUMOU ENGO (Actuel Directeur Régional de la santé), il a été nommé par la bénédiction de Renaud ALLOGO AKOUE en remplacement du Dr EBE Charlemagne qui lui était le protégé de Guy Patrick OBIANG NDONG secrétaire général du ministère de la santé.

11- Georges MBOULOU (Actuel Directeur provincial des travaux publics à Oyem) doit sa nomination à Tony ONDO MBA, originaire de Bitam comme lui.

Voilà un peu en résumé les tentacules de l’AJEV à Oyem qui à leurs tours ont fait des placements à Oyem selon les consignes de leurs mentors. Ainsi va le Gabon.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 22 =