C’est au travers d’une loi nouvellement promulguée que les autorités souhaitent soutenir les producteurs locaux. Les entreprises de la place seront contraintes désormais à approvisionner localement à hauteur de 50%. De quoi dynamiser la production sur le plan national.

Favoriser la consommation locale, telle est le nouveau mot qui en ressort de la nouvelle loi adoptée. Pour soutenir la production agricole locale, le gouvernement gabonais a adopté en conseil des ministres le 10 juin 2021, un projet de loi qui prévoit la création d’une Chambre nationale d’agriculture (CNA).

Ainsi, le gouvernement veut imposer aux grandes surfaces et autres entreprises de l’agroalimentaire de s’approvisionner auprès des producteurs agricoles locaux. Ce qui permettra par la même occasion de réduire sa facture d’importations alimentaires qui s’élève annuellement à 550 milliards FCFA.

Pour la porte-parole du gouvernement, Madeleine Berre, ce projet s’inscrit dans la stratégie du gouvernement pour soutenir la production nationale avec la garantie d’un accès privilégié des produits locaux sur le marché.

La création de cette Chambre nationale d’agriculture pour l’orientation agricole au Gabon intervient dans un contexte où le pays veut réduire sa dépendance de l’extérieur sur le plan alimentaire. Les autorités planchent sur des stratégies de « substitution des importations », qui devraient permettre au pays d’atteindre sa souveraineté alimentaire.

Inciter à consommer local offrirait une belle opportunité à nos producteurs locaux et surtout une plus-value au secteur agricole qui est en pleine expansion.

Stessy KOUMBA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici