Accueil Politique Gabon/politique : Les remous autour de l’hommage à Fabien Méré, nécessité d’aller...

Gabon/politique : Les remous autour de l’hommage à Fabien Méré, nécessité d’aller à l’essentiel.

0

Libreville, (G9INFOS)- La coutume bantu dans son expression originelle se veut tolérante et humaniste. C’est donc une culture à vocation fédératrice qui donne une place prépondérante à l’acceptation de l’autre, pour ne pas dire qu’elle prône l’altérité dans la différence. De l’Afrique pré coloniale à l’ère Omar Bongo en passant par celle de Léon Mba ,les Gabonais ont su cultiver le vivre-ensemble. Seulement depuis quelques temps on assiste à déni des valeurs pacifiques qui ont toujours fait “l’exception gabonaise“.

Le coût d’État de 1968 est l’expression même de cette particularité vert-jaune-bleue qui a toujours honorée notre jeune Nation. En effet, cet événement, malgré les enjeux de l’heure n’a jamais fait couler de sang. Ce qui a fait en sorte quelques temps après les Gabonais se sont retrouvés sous “l’arbre à palabres” pour parler des problèmes du pays. Les accords de Paris ont respecté cette même philosophie.

Comment donc comprendre qu’au moment où il y a de plus en plus des brassages culturels à travers les mariages, les naissances d’enfants qui portent des noms tels Nguema Mboumba, Mbadinga Aworé, Keita Tchibinda…. Il ait ce climat malsain qui empoisonne notre vivre-ensemble ? Où les Gabonais ne peuvent plus se regarder en face?

Le refus pour certains de voir d’autres compatriotes rendre hommage à un des leurs est l’expression d’un mal être profond qui peut porter préjudice à notre beau pays que nous aimons tous. Nul n’ignore que chacune des cultures gabonaises prônent le respect des défunts.

Ceci pour dire que malgré nos différences ethniques, spirituelles ou idéologiques, chaque Gabonais a le devoir de perpétuer les valeurs de paix et d’amour dont nous avons hérité des pères de notre Nation. Et c’est à juste titre que l’ancien premier ministre Raymond Ndong Sima disait :“Le désaccord politique ne peut tout expliquer, tout excuser et justifier “.

C’est donc, une invitation à la retenue, au dialogue et à la tolérance. Et ce n’est qu’à ce titre qu’on arrivera à ” un Gabon digne d’envies”.

Alexandre Mba Ondo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici