vendredi, 24 juin 2022
HomeEconomieGabon : protection des écosystèmes forestiers// Olam, grand acteur de la conservation

Gabon : protection des écosystèmes forestiers// Olam, grand acteur de la conservation

Avec une superficie forestière équivalent à 85% de son territoire, le Gabon est l’un des plus grands pays forestiers au monde. L’énorme potentiel dont regorgent ses forêts suscite des convoitises de tous genres. Mais, il est essentiel de prévoir des systèmes de protection, de conservation des espaces et des écosystèmes malgré la nécessité croissante de l’exploitation forestière et agricole. Olam Gabon, entreprise pionnière en matière d’exploitation agricole à grande échelle et surtout de production d’huile de palme, s’est démarquée par sa politique environnementale.

Comment développer l’agriculture à grande échelle, nécessaire à la performance économique, sans entraver la biodiversité qu’abritent ces forêts ? C’est la question qui a motivé les initiatives concrètes du groupe Olam dans le début des années 2010 par son adhésion aux standards de conservation les plus exigeants notamment les normes de Hautes Valeurs de Conservation (HVC) et des Hauts Stocks de Carbone (HCS).

Ces critères de développement stricts ont été renforcés par la volonté de certifier le développement agro-industriel, notamment par la norme de développement durable pour le palmier à huile (RSPO) et la norme ISO pour l’hévéa. Cette approche a conduit à la protection de vastes espaces forestiers, mais qui comprennent aussi des savanes et de grands réseaux de zones humides. Au total, 74 000 hectares de palmiers et d’hévéas ont été plantés sur des zones dégradées, et plus de 120 000 hectares de zones à forte valeur ont été protégées du braconnage et des activités illégales sur 7 sites au Gabon, les populations gardant un accès pour y mener leurs activités traditionnelles. Dans le modèle de développement adopté par le groupe Olam, la conservation des terres a pris la plus grande importance.

C’est grâce à ces efforts constants que le Gabon abrite la plus grande surface reconnue HVC de la planète pour le secteur du palmier à huile. Au-delà de la grande surface protégée, qui excède la taille de la plupart des parcs nationaux, la configuration de ces espaces permet la création de corridors qui jouent une fonction écologique très importante, permettant d’éviter la fragmentation des habitats, source d’appauvrissement floristique et faunique.

Le département Développement Durable du groupe Olam au Gabon qui coordonne le programme de conversation emploie près de 50 gabonais et gabonaises tous rompus à la surveillance, au monitoring de ces zones conservées ainsi qu’au suivi de la faune. Une décennie après la création des plantations, les forêts protégées sont l’habitat de nombreux grands singes (gorilles et chimpanzés), d’éléphants, de panthères, de crocodiles ou encore d’hippopotames. Les grandes plantations du groupe Olam emploient plus de 10 000 personnes et s’activent pour l’environnement et les populations locales. Elles permettent d’allier le développement économique et la conservation des espaces à fort potentiel écologique.

Dans un contexte marqué par la journée mondiale des forêts, il convient de rappeler ces initiatives qui suscitent une attention particulière et quotidienne à l’intégrité de nos écosystèmes forestiers et savanicoles vitales.

Source Ceca

LA REDACTION
G9INFOS est un journal d’information numérique, qui traite, analyse et scripte toute l’actualité des 9 provinces du Gabon.
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

error: Ce contenu est protégé !!