Le ministre gabonais des eaux et forêts LEE WHITE accompagné de son ministre délégué Charles Mve Ella

Le ministre gabonais des eaux et forêts LEE WHITE accompagné de son ministre délégué Charles Mve Ella a lancé hier lundi 29 Mars le test pilote.
Une innovation du secteur bois qui permettra de tracer les différentes essences de la forêt gabonaise.

La brigade de contrôle de produits forestiers dans la commune d’Owendo a servi de cadre pour le lancement de ce premier test pilote qui est un système de traçabilité des produits bois.
Le secteur bois au Gabon a longtemps excellé dans la approximation des chiffres Le gouvernement n’a jamais véritablement eu une maîtrise parfaite de l’exploitation du bois au Gabon. Ce système va donc permettre d’avoir un meilleur contrôle du bois gabonais c’est à dire une traçabilité des billes, de la forêt à la destination c’est à dire au port pour l’exportation où à l’usine pour la transformation locale. “Chaque bille va être accompagnée d’un code, ce qui fait qu’on a toutes les informations sur le bois” , a signifié le ministre.

Ce système qui est dans sa phase initiative a pour objectif principal de lutter contre l’exploitation illégale du bois et chaque bille coupée se verra automatiquement attribuer un code d’identification.
Au cas contraire cela sera perçu comme de la fraude. Une bille sans code, on sait que c’est illégal”, a ajouté le patron des eaux et forêts.

Avec près de 20 millions d’hectares de foret, le Gabon regorge une multitude d’essences qui jouent un rôle très important dans son économie.
Une exploitation plus que légale s’impose donc et ce système de test pilote qui sera effectif dans les six prochains mois doit venir éradiquer toutes les mauvaises pratiques observées ça et là dans ce secteur d’activité pourtant indispensable à l’économie du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici