Accueil Economie Gabon/société : Campagne de sensibilisation sur les mécanismes de lutte contre la...

Gabon/société : Campagne de sensibilisation sur les mécanismes de lutte contre la corruption à la mairie d’Owendo

0
Le ministre Nkéa et le maire Jeanne Mbagou lors du séminaire

Faire de la lutte contre la corruption une priorité dans les administrations gabonaises voilà l’objet de la campagne de sensibilisation sur les mécanismes de la lutte contre la corruption qui s’est tenu ce lundi à la salle des fêtes de la commune d’Owendo. Une rencontre de donner et de recevoir qui vient à point nommé au moment où le Gabon traverse une crise financière due essentiellement à la crise du Corona virus qui sévit l’humanité toute entière. Cette rencontre a vu la présence effective du ministre de la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, Francis Nkéa Ndzigui et du maire de la commune d’Owendo, Jeanne Mbagou.

C’est en sa qualité de première responsable de l’administration owendoise que Jeanne Mbagou a souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants, tout en saluant l’initiative du gouvernement de la République qui a fait de la corruption une de ses priorités. Cette dernière a profité de l’occasion qui lui a été offerte pour inviter ses administrés à s’approprier les enseignements de ladite campagne car, selon l’édile d’Owendo la corruption demeure un frein au développement du Gabon.

Les participants lors du séminaire

Prenant la parole à son tour, le ministre dans une approche très pédagogique à rappelé aux participants la place du Gabon au niveau mondial et africain dans la lutte contre la corruption. Selon les chiffres donnés notre pays en Afrique occuperait la 27eme place et 30/100 sur le plan mondial. Ainsi, dans cette lutte le Gabon a opté une triptyque à savoir la sensibilisation, l’éducation et la répression.

Pour le chef du département de la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption il fondamental de mettre un accent particulier sur l’éducation et la sensibilisation, il n’en demeure pas moins que pour le chef de l’État Ali Bongo Ondimba la répression reste de mise.

En effet, au moment où la relance économique du Gabon reste prépondérante pour le bien être des Gabonais, il n’est plus question pour les agent administratifs et municipaux de traîner les casseroles liées à la corruption. Et pour joindre l’acte à la parole un guide sur les mécanismes de lutte contre la corruption a été remis aux différents agents venus participer à cette campagne.

Alexandre Mba Ondo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici