Accueil Economie GRÈVE DES RÉGIES FINANCIÈRES: TOUJOURS PAS DE NÉGOCIATIONS OFFICIELLES

GRÈVE DES RÉGIES FINANCIÈRES: TOUJOURS PAS DE NÉGOCIATIONS OFFICIELLES

133
0

Si les négociations sont la porte de sortie des conflits, elles flottent encore dans les limbes en ce qui concerne la crise que traverse les régies financières. En grève générale illimitée depuis le 13 juillet 2020, les agents grévistes des Douanes, Impôts, Hydrocarbures et Trésor dénoncent le silence du gouvernement et annoncent la poursuite de leur mouvement.

Le bureau de la Fédération des Collecteurs des Régies Financières ( FECOREFI ) , regroupant les Douanes, Impôts, Hydrocarbures et Trésor, a répondu hier à l’appel informel et très discret des ministères de l’Économie, du Budget et du Pétrole. Les grévistes ont rappelé à leurs interlocuteurs que la seule sortie de crise ne peut s’entrevoir qu’au terme des assises tripartites : Présidence de la République/ Gouvernement/ Partenaires Sociaux.

Pour rappel, leurs principales revendications : ” La régularisation des situations administratives, la publication des résultats des audits des primes et des effectifs depuis 2018 et le respect des engagements contractés envers les agents “, énumére la FECOREFI.

Pour l’instant, le gouvernement laisse pourrir le conflit. Est-il disposé à ouvrir des négociations dans les jours qui viennent ? Les grévistes qui attendent une réponse poursuivent leur mouvement de grève générale illimitée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
29 − 24 =