La localité d’Akiéni dans la province du Haut -Ogooué reste depuis hier sous le choc et surtout dans l’indignation après l’assassinat d’un nouveau né par sa génitrice. Un acte apocalyptique qui suscite encore des interrogations, a plongé les populations dans l’émoi.

La journée du lundi 17 mai a été marquée par ce fait effroyable qui dépasse largement l’entendement.

Voici les faits : une jeune fille sous l’emprise d’un démon a donné naissance à un bébé au centre hospitalier d’Akiéni dans la nuit du 16 au 17 du mois encours. Ayant donné vie à son bébé, contre toute attente, la jeune mère décide de tuer sataniquement le nourrisson, en lui infligeant des coups violents. Les stigmates visibles sur le corps de l’enfant témoigne de l’ampleur de l’énergie avec laquelle elle a agit.

Voyant la résistance divine dont le bébé a fait preuve, cette dernière sort pour aller prendre un morceau de bois pour assommer impitoyablement et définitivement le fruit de ses entrailles.

D’après une source très proche de la famille, la jeune fille était acculée par un esprit diabolique qui lui réclamait le fœtus pendant sa période de grossesse, une chose qu’elle a toujours refusé jusqu’au jour de son accouchement. Réalisant le danger qu’elle courait, si elle ne cédait pas aux exigences. Alors elle décida de liquider son bébé pour sauver sa peau.

La même source indique toujours que la jeune mère était dans l’obligation de faire un choix entre son bébé et elle. Cette affaire à connotation mystico-spirituelle peut toutefois susciter des interrogations.

Georges Koyi, correspondant G9INFOS HAUT-OGOOUÉ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici