Dernières Nouvelles
  • Accueil
  • Politique
  • Le gouvernement constate les dégâts après la tentative de coup d’État à Gabon Télévision

Le gouvernement constate les dégâts après la tentative de coup d’État à Gabon Télévision

Par le 9 janvier 2019 1 363 Views

LIBREVILLE, 09 Jan. 2019-Le Premier ministre gabonais, Emmanuel Issozet Ngondet, et quelques membres de son gouvernement dont le ministre de la Communication, ont visité mardi à Libreville, les locaux de la Radiotélévision nationale théâtre d’une tentative de coup d’Etat perpétré par des militaires  de la Garde Républicaine (GR).

Cette visite effectuée dans l’après-midi a permis à la délégation gouvernementale de se rendre compte de l’ampleur des dégâts après les échanges des coups de feu entre les mutins et les forces  de sécurité loyalistes déployées sur place pour neutraliser les agents de la GR. Au cours de celle-ci, tous ont pu constater que la maison de Radiotélévision ‘’Georges Rawiri’’ a été « lourdement frappée ». En effet, le sol était encore couvert de sang, alors les débris de glaces détruites  par des tirs des forces de  sécurité déployées sur les lieux étaient également visibles.’’ Nous  voyons clairement que la maison de la Radio a été lourdement frappée’’, a fait savoir le Chef du gouvernement, en promettant d’’’apporter une petite touche rapide à cette maison qui en a énormément besoin’’.

« Je ne peux  un sentiment de réprobation vis-à-vis des auteurs de cet acte », a-t-il ajouté.

M.Issozet Ngondet a également rassuré l’ensemble des agents exerçants dans cette station quant à la disponibilité du gouvernement à les écouter, et à leur apporter l’accompagnement nécessaire en cette circonstance. ‘’Nous savons le traumatisme qui a été le vôtre pour avoir vécu cette situation, surtout pour ceux qui ont été gardés comme otages pendant plusieurs heures’’, a-t-il regretté.

‘’Bien qu’étant un acte isolé, mais reste un acte d’une extrême gravité contre les institutions de la République’’, a-t-il dit.

Avant d’indiquer que les personnes arrêtées ont été mises à la disposition du procureur de la République qui est chargé d’ouvrir une information judiciaire à partir des éléments qu’il aura à sa possession.

Pour rappel, un groupe de cinq agents de la Garde Républicaine avec à sa tete le lieutenant, Kelly  Ondo Obiang, s’étaient emparés du siège de la Radio nationale pour annoncer la mise en place d’un Conseil nationale de restauration sur les antennes de cette Radio, appelant le peuple à un soulèvement populaire.

 Il avait estimé que  le traditionnel discours à la Nation du président Bongo Ondimba, le 31 décembre 2018 avait renforcé le doute sur sa capacité à continuer à diriger le pays, qu’il n’a plus regagné depuis le 24 octobre suite à sa convalescence qu’il poursuit à Rabat (Maroc)

Par Willy-Arnauld NGUIMBI

1 Commentaire
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 4 =