Accueil Economie Le Rassemblement syndical “G23” suspend provisoirement sa grève

Le Rassemblement syndical “G23” suspend provisoirement sa grève

0

LIBREVILLE, 18 Déc. 2018 (G9infos)-Les travailleurs issus de trois secteurs,  ministères du Budget, de l’économie, et du Pétrole, réunis au sein du regroupement syndical ‘’G23’’ ont décidé, mardi à Libreville, de la suspension provisoire de leur mouvement de grève déclenchée le 10 décembre dernier, a constaté un journaliste de G9infos sur place.

Selon le porte-parole de ce mouvement syndical, Judicaël Mbadinga, cette décision prise à l’unanimité intervient au lendemain des « négociations directes avec la tutelle ».

Les discussions âprement menées avec le secrétaire général du ministère du budget ont permis à ces ‘’grévistes’’ de franchir un petit palier avec le paiement d’un mois de la prime de la performance budgétaire (PPB), ce lundi 17 décembre.

Concernant les deux mois restants, à savoir : Novembre et décembre, la hiérarchie a pris l’engagement d’éponger l’ardoise dès le 28 décembre prochain. Toute chose qui les a motivé  à lever jusqu’au 26 décembre prochain la grève, qui a fortement empoisonnée l’atmosphère jusqu’ici dans ce ministère, situé à plein cœur de Libreville.

« S’agissant des éléments de rémunération, et sur les deux mois dus, l’administration s’est engagée à payer un mois et ceci est effectif depuis lundi 17 », a indiqué le porte-parole du Rassemblement syndical ‘’G23’’, Judicaël Mbadinga.    

Pour lui, la prime de la performance budgétaire est octroyée aux agents de ces trois secteurs : Budget, Pétrole, et économie dans le but  de remplir au mieux les missions qui leurs sont assignées. Seulement, le problème qui se pose est que son paiement arrive souvent avec beaucoup de douleurs, amenant parfois à un véritable parcours de  combattant pour l’avoir.

« Nous avons déposé sur la table de la hiérarchie un cahier de charge,  qui comporte 9 points,  notamment les éléments liés à notre rémunération mais aussi ceux relevant de la régularisation administrative des agents », a révélé M. Mbandinga, en s’adressant à la base.

Il a également a promis mettre à profit la période de la suspension de la grève pour mieux apprécier point par point les revendications contenues dans leur cahier de charges. Au terme de ces négociations, un procès-verbal (PV) comportant tous les accords entre les deux parties avec des points clairement définis sera établi.  Les dossiers seront en suite transmis à qui de droit afin que ceux-ci puissent en subir un traitement nécessaires, et suivent un circuit normal au sein de différentes administrations concernées.

 

Par Willy-Arnauld NGUIMBI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
16 + 21 =