Dernières Nouvelles
  • Accueil
  • Société
  • LIBREVILLE : LE 2 ÈME MAIRE ADJOINT DU 6 ÈME ARRONDISSEMENT DÉCOUVRE L’EXISTENCE D’UN RÉSEAU MAFIEUX AU PK11

LIBREVILLE : LE 2 ÈME MAIRE ADJOINT DU 6 ÈME ARRONDISSEMENT DÉCOUVRE L’EXISTENCE D’UN RÉSEAU MAFIEUX AU PK11

Par le 8 mai 2019 0 1032 Views

Loin de l’imaginer, la visite le 7 mai , du 2 ème maire adjoint du 6 ème arrondissement de Libreville au Pk 11 a fait mouche. Venu dans le cadre d’une opération de sensibilisation sur l’occupation anarchique de l’ espace public, Juvenal Roblex Ondo Ondo a été informé de l’existence d’une mafia organisée par des ressortissants expatriés qui achètent illégalement des parcelles de terrain au Pk 11.

Dans le 6 ème arrondissement de la commune de Libreville, le “désencombrement” des hauts lieux tels que le marché du Pk 11 est un sujet sensible. En prélude à une opération de démantèlement des étals sauvages dont la prolifération anarchique rend difficile la circulation des piétons comme des véhicules, Juvenal Roblex Ondo Ondo, 2 ème maire adjoint du 6 ème arrondissement de Libreville est allé à la rencontre des commerçants du Pk 11, pour une séance de sensibilisation.” Nous n’avons aucun intérêt à ce que les tabliers sortent de l’arrondissement, car ce sont des acteurs économiques. Mais l’occupation de la voie publique est irrégulière, c’est la raison de notre sensibilisation”, a déclaré l’élu.

Souhaité par les habitants, le maire a également abordé les questions existentielles du quartier. C’est ainsi que du fil à l’aiguille, Juvenal Roblex Ondo Ondo a été informé de l’existence d’un réseau crée par des ressortissants camerounais, et destiné à acheter illégalement plusieurs parcelles de terre au Pk 11. Marquant son indignation, le maire a mis en garde. ” Il faut respecter la loi, la législation gabonaise. Quand on arrive dans un pays, on doit se conformer à sa loi. On n’a pas de problème particulier avec les étrangers. Un étranger est toujours le bienvenu parce qu’il participe à l’économie nationale.Mais lorsqu’on commence à faire des choses qui ne sont pas claires, on commence également à avoir des problèmes”, a-t-il martelé, désormais en guerre ouverte avec la communauté étrangère du 6 ème arrondissement, qui vit en marge de notre législation.

C’est à ce problème qu’il faut aussi trouver une solution. Juvenal Roblex Ondo Ondo a annoncé une visite d’ensemble avec les autres maires, dans un avenir proche. Si possible avec le maire de la commune de Libreville, Léandre Nzue. Bien entendu, il ne s’agit nullement d’ un cas isolé. La communauté étrangère, très importante au Gabon, travaille généralement dans le commerce. Comme les gabonais, elle subit de plein fouet les effets de la crise. Quand les fins de mois sont difficiles comment envoyer de l’argent à sa famille restée au pays ? Pour joindre les deux bouts, de nombreux expatriés développent des ” combines”, souvent au mépris de la loi gabonaise. Quant à l’efficacité des méthodes que compte employer la mairie du 6 ème arrondissement, pour faire tomber une à une les têtes de l’hydre mafieuse qui achète illégalement les terrains au Pk 11, elle prête à sourire, tant les ” étrangers” font preuve d’ingéniosité pour contourner les obstacles qu’on prétend leur opposer .

Pierre Parfait Mbadinga

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 ⁄ 1 =