C’est au quartier Corniche à Mékambo dans la province de l’Ogooué Ivindo que Jean François Obame Ndong,un ecogarde en poste dans la région a été froidement tué par un enseignant qui se nommerait Rufin Kombatoa ce samedi 29 mai 2021.

C’est un samedi sanglant dans le quel sont plongées les populations de Mékambo. Les vives tensions enregistrées dans cette partie du pays dans le cadre du conflit homme-faune viennent de se solder par ce drame. Une de nos sources proches du dossier révèle que c’est une visite inopinée d’inspection initiée par la victime et le conservateur adjoint du Parc national de l’Ivindo qui aurait réveillé la colère mortelle de l’enseignant (Conseiller pédagogique) qui n’aurait pas hésité à user de son arme à feu..

Bientôt près d’une semaine aujourd’hui que Mékambo est en proie à de fortes tensions. Un fait qui avait poussé les autorités à envoyer des militaires depuis Makokou pour le maintien de l’ordre après une tentative d’éviction du Préfet.

Le conflit homme-faune est longtemps resté une préoccupation fondamentale pour les populations de l’arrière pays qui estiment aujourd’hui que les autorités ne sont pas à la hauteur de la tâche. Par contre,ce sont des visites qui sont régulièrement initiées dans le but de vérifier si un éléphant n’aurait pas été tué. Des agissements qui ne sont pas du goût des populations qui restent les principales victimes de ce conflit faune-homme.

Après la mort de cet écogarde,une véritable prise de conscience devrait alors s’imposer pour trouver définitivement une solution durable et le Ministre Lee White est désormais appelé à prendre des mesures concrètes à fin de trouver le juste équilibre.

Igor Ngoma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici