dimanche, 23 janvier 2022
HomePolitique Présidentielle 2023 : Une guerre de tranchées ouverte entre le PDG...

[Politique] Présidentielle 2023 : Une guerre de tranchées ouverte entre le PDG et le duo Sylvia-Valentin pour la succession d’Ali Bongo?

Plus rien ne semble aller pour l’heure dans les arcanes du pouvoir de Libreville. En effet, les rumeurs faisant état d’un malaise entre l’état major du parti démocratique gabonais et le “duo infernal et phénoménal” composé de Sylvia et de son fils Valentin Bongo s’enflent et prennent de l’épaisseur chaque jour. Sylvia Bongo pousserait avec insistance pour l’adoubement de son rejeton par les instances du parti de masse.

Plus que deux ans avant la présidentielle, et la capacité d’Ali Bongo à enchaîner un troisième mandat consécutif fait sérieusement débat depuis son accident vasculaire cérébral contracté en 2018. Depuis donc ce malheureux événement qui a en partie diminué les capacités physiques du chef, son éviction serait de plus en plus à l’étude Ce dernier doit désormais faire face aux vagues récurrentes visant à l’éjecter du fauteuil présidentiel.

Des assauts répétitifs jaillissent non seulement de l’extérieur de son entourage mais surtout de sa propre famille biologique.

Celle qui tire les ficelles de toute cette mafia anti constitutionnelle serait Sylvia Bongo Ondimba. Introniser coûte que coûte son fils resterait la sulfureuse mission que se serait donnée la première dame. Pour donc parvenir, cette dernière aurait donc demandé à Dodo Bouguendza, Secrétaire général du parti démocratique gabonais, de préparer le terrain pour faciliter l’ascension du “fils prodige” en vue de 2023.

Par contre, d’après plusieurs sources, le chef de l’exécutif ne serait pas favorable pour cette démarche car, il estimerait qu’il reste toujours apte pour continuer à assumer ses fonctions de Président de la République. Naturellement donc, les instances du PDG n’auraient pas cédé à ce qui s’apparenterait à un ordre.

Contrairement à ce que pense la majorité de l’opinion, la future présidentielle risquerait d’être plus indécise et au bord de l’implosion, le pouvoir d’Ali Bongo annonce d’ors et déjà les couleurs et l’émergence d’un candidat bis dans les rangs du parti démocratique gabonais reste une hypothèse sérieusement envisageable dans la mesure où Sylvia Bongo et son fils ont du mal à maîtriser le frein en main.

L’adoubement de Valentin Bongo par les caciques du PDG serait à l’étude toutefois, le refus serait la tendance. Le congrès du 12 décembre serait peut-être donc ce vase d’eau qui viendrait éteindre l’étincelle qu’essayerait d’entretenir  “l’infernal et phénoménal duo” Sylvia-Valentin Bongo.

AFFAIRE À SUIVRE..

FREDO LE GABOMA

LA REDACTION
G9INFOS est un journal d’information numérique, qui traite, analyse et scripte toute l’actualité des 9 provinces du Gabon.
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

error: Ce contenu est protégé !!