Dernières Nouvelles
  • Accueil
  • Société
  • Port GENTIL MOBILISEE POUR COMMÉMORER LE 10 ÈME ANNIVERSAIRE DU DÉCÈS D’OMAR BONGO ONDIMBA

Port GENTIL MOBILISEE POUR COMMÉMORER LE 10 ÈME ANNIVERSAIRE DU DÉCÈS D’OMAR BONGO ONDIMBA

Par le 29 mai 2019 0 364 Views

Ce sont ces moments qui disent la vérité des vrais sentiments. Unis sans faux semblant et une fierté dans les visages. Comme un seul homme, Port-Gentil entend commémorer le 10ème anniversaire du décès du président Omar Bongo Ondimba.

Cette réalité ne s’achète pas. Ils viendront des bourgades, de tous les quartiers, de toutes les conditions sociales et politiques, de tous les âges. Parce que Omar Bongo Ondimba était un .grand baptiseur, un Homme de paix et de dialogue.

Ils viendront dire la reconnaissance du mérite, Michel Essonghé, Honorine Dossou Naki, Max Remondo, Marc Ropivia, Mme Houangni, le Général Rizombo, Séraphin Ndaot,  Jean fidel Otandault , Pascal Houangni, Carmene Ndaot, Albert Richard Royembo, Gabriel Tchango, Richard Sylong et bien d’autres cadres natifs ou amis de Port-Gentil. Ce sera le cas des commerçants, des étudiants, des élèves, certainement une organisation symbolique pour marquer un hommage à ce grand homme d’État.

Omar Bongo Ondimba était un sage que l’on venait consulter. Et il n’était pas rare de croiser à Libreville des personnalités politiques de tous bords et de toutes nationalités, venues s’entretenir avec lui.

C’est dans cet esprit que la capitale économique n’a que faire des clivages politiques, mais elle revient à cette réalité. Poursuivre l’œuvre du défunt président Omar Bongo Ondimba et écrire d’autres pages. La diversification économique, les routes, la solidarité sociale…. Et de sortir une fois pour toute la province de la précarité et du chômage. Alors le reste n’est qu’anecdotique. À l’image de ce refrain de l’hymne nationale “. Unis dans la concorde et la fraternité. Eveille-toi, Gabon, une aurore se lève. Encourage l’ardeur qui vibre et nous soulève ! C’est enfin notre essor vers la félicité ( bis). ” Anecdotique. Libre à ceux là qui refuseraient de comprendre. Le message est sans équivoque.
Doyen des chefs d’État africains, Omar Bongo décédé à 73 ans était un “dinosaure” du continent, respecté pour sa sagesse et ses médiations. Il avait forgé son image incontestablement sur la scène africaine et même internationale. Au sein d’une Afrique agitée, il était le garant de la stabilité et de la paix au Gabon.

Stratège en politique, un talent que lui reconnaissaient ses partisans comme ses détracteurs, il a su s’adapter au régime du parti unique mais aussi à celui du multipartisme instauré en 1990. “Le sens politique, c’est l’art de l’oubli”, aimait-il à dire.

Une interpellation qui devrait habiter tout les port-gentillais, dirigeant ou pas afin de promouvoir l’équité dans toutes les entreprises et honorer ainsi la mémoire d’Omar Bongo pour qu’au cours de cette commémoration chacun fasse siennes les qualités d’humilité et de compréhension du disparu, en un travail sur soi.

Et les populations de Port-Gentil sont de celles qui restent fières et fidèles. Le rendez vous est donc pris…

La rédaction

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 26 =