Délégation gabonaise pour les JO de Tokyo

Partis sur la pointe des pieds, les athlètes gabonais reviennent bredouilles des Jeux olympiques de Tokyo. C’est un retour express avec zéro pointé qui vient couronner une épopée catastrophique au pays du soleil levant.

La piètre prestation offerte a largement pris le dessus sur le scepticisme affiché par la nation entière par rapport au niveau réel des athlètes gabonais qui ont pris part aux jeux olympiques de Tokyo.

Quel bilan pour nos athlètes ?

Zéro, Anthony Obame a juste parachevé sa descente aux enfers entamées quelques années avant. Le numéro 1 du Tae Kown Do au Gabon a été balayé facilement d’entrée par un Slovène qui n’a pas vraiment eu à forcer son talent. Cette première déroute encaissée par la délégation gabonaise pour son entrée en lice a douché les espoirs d’une possible médaille.

Que dire pour les autres ?

Pas grande chose, c’est juste le pas qu’ils ont emboîté comme il fallait si attendre. Les jeux olympiques relèvent du très haut niveau qui exige une préparation optimale des athlètes.

Suffit-il de participer seulement alors ? Le constat est alarmant et le retour très express de la bande à Anthony Obame sera très vite consommé par les férus de l’athlétisme car personne n’avait jamais vraiment misé sur cette délégation composée d’athlètes quasiment inconnus pour certains.

Le ministère des Sports, principal responsable d’une débâcle prédite devrait initier une autopsie profonde pour dénicher le mal. Quel souvenir de Tokyo 2020 ? On aura vu le vert jaune bleu en terre japonaise, seulement pendant la cérémonie d’ouverture des jeux. Le reste n’a été qu’un néant profond et surtout épais.

Toutefois, nos sportifs gabonais auront bien réussi leur partie touristique dans cette région insulaire de l’Asie. C’est donc une autre escapade qui les attendrait en terre parisienne en 2024.

Arthur ASSEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici