La photo de famille du patronat UPPIG,le représentant du ministère de la communication, des syndicats et du RENAJI

C’est le 04 du mois en cours que l’Union des Patrons de la Presse Indépendante du Gabon a effectué sa première sortie officielle. Une cérémonie inaugurale rehaussée par la présence de hautes personnalités de la communication gabonaise.

Présentant avec conviction le contexte de la création de l’UPPIG, le président de cette plateforme, Aimé Claude Pango a rappelé l’importance de poser des actions vivaces pour redorer le blason de la presse indépendante, qui peine toujours à décoller.

Cette sortie officielle a été illuminée par la présence du représentant du ministre de la communication, Prosper Tonda Mabenda, qui aura fait plusieurs propositions aux journalistes de l’UPPIG, pour la pertinence d’une telle démarche, l’instauration d’un dialogue avec les principales institutions, l’adoption d’un modèle économique, plus adapté aux réalités des entreprises de presse gabonaises, la facilitation dans l’obtention des contrats publicitaires et d’un allègement des taxes et des impôts.

Fidèle à ses principes, l’UPPIG qui nourrit des ambitions fortes ne compte pas faire cavalier seul dans cette nouvelle aventure, la structure entend s’unir aux autres associations de presse et entités capables de défendre ses valeurs.

“ La COSYGA est le cadre habilité pour discuter des intérêts des travailleurs”, a indiqué Franck Lyemba, émissaire de Philippe Djoula. Témoin qu’un partenariat avec cette confédération syndicale est donc en projet.

Aimé Claude Pango souhaite s’employer avec le soutien des autres organisations de presse, à l’érection de piédestaux majeurs, lesquels devraient jeter les jalons d’une réelle prospérité des entreprises de presse.

En félicitant au passage l’initiative, Prospère Tonda Mabenda, directeur général adjoint de la communication au ministère a réitéré le soutien de la tutelle.

“ Le ministre Edgard Anicet Mboumbou Miyakou est engagé dans une dynamique, celle de voir les acteurs de la communication au Gabon prospérer et contribuer à la croissance de notre économie”.

Kelly BOUANGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici