En début de semaine en cours le responsable par intérim de la Haute Autorité de la Communication s’est entretenu avec certains responsables d’organes de presse. Des assises qui ont enregistré la présence des présidents de l’OPAM et du CPPPL. C’est en pédagogue que Mabendi Nzatsimbou a distillé de sages conseils aux patrons de presse présents au cours des assises.

Certains responsables d’organes de presse ont été convoqués pour audition par les instances de la Haute Autorité de la Communication (HAC) pour différents motifs.

Avant de ramener à l’ordre  , le Président par intérim de cette institution, Mabendi Nzatsimbou a d’abord voulu rappeler l’importance des partenariats existant entre le CPPPL, l’OPAM et la HAC avant d’évoquer le rôle de base que joue la Haute Autorité de la Communication en matière de régulation de la communication en République gabonaise.

«Il s’agissait d’auditionner certains responsables d’organes de presse pour des manquements observés. Il est utile de vous rappeler que nous sommes reliés par un dénominateur commun qui est le traitement de l’information. Vous êtes professionnels du métier. Je salue ici la présence du Président du CPPPL et de l’OPAM. Nous sommes ouverts à toutes les propositions car l’opinion à tort ou à raison à l’habitude de vite conclure en se disant que les décisions rendues par la Haute Autorité de la Communication sont prises très vite», a indiqué d’entrée le Président par intérim.

Rappelons que certains responsables d’organes de presse ont brillé de par leur absence. Et après les auditions, les différents responsables d’organes de presse présents ont reçu de précieux conseils afin d’éviter d’éventuels dérapages.

Igor Ngoma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici