Eric Dodo Bounguendza, Secrétaire général du PDG

Le périple en terre woleu ntemoise du Secrétaire général du parti démocratique gabonais, Éric Dodo Bounguendza s’est achevée par l’inauguration officielle de la permanence politique du PDG à Bitam. Cette présence du Secrétaire général était également l’occasion de remobiliser les troupes sérieusement ébranlées après le retour très controversé de René Ndemezo’o Obiang dans les rangs du parti au pouvoir.

Après près de cinq décennies d’implantation à Bitam, le Parti démocratique gabonais a enfin une permanence politique officielle dans la ville des trois frontières. Ce sont les locaux de l’aéroport qui servent désormais de base pour les différentes activités des militants du PDG. Une inauguration faite ce samedi 5 juin 2021 par Éric Dodo Bounguendza dans une ambiance de grands jours. Une cérémonie qui a enregistré la présence très massive et remarquée des cadres du parti à Bitam, Charles Mvé Ella,David Ella Mintsa, Emmanuel Ondo Méthogo, Jules Mbélé Asseko… Cette nouvelle permanence permettra aux différents militants du parti démocratique gabonais de travailler sereinement.

Dodo Bounguendza en communion avec les militants

La visite de Dodo Bounguendza à Bitam intervient au moment où le parti ne dégage actuellement pas un climat serein. Certaines voix dissonantes émergent au sein de la maison PDG dans le département du Ntem depuis le retour de René Ndemezo’o Obiang dans les rangs du parti. Sa démonstration de puissance lors de son méga meeting à Bifolo Ossi avait été boycotté par presque tous les grands cadres du parti démocratique gabonais, pourtant présents ce jour à l’inauguration. Son absence à la cérémonie n’est pas passée inaperçue ce samedi 5 juin. C’est en pompier que Dodo Bounguendza est venu pour ramener le calme dans la maison.

Si la fusion-absorption entre le PDG et DN est déjà actée par la plus grande instance du parti à Libreville, à Bitam,l’ancien patron de Démocratie Nouvelle reste et continue d’être boudé par certains de ses nouveaux camarades qui avaient déjà réussi à se faire une place au soleil durant son exile dans l’opposition.

C’est donc dans cette situation inconfortable et gênante que le Secrétaire général du parti de masse est arrivé dans une ville de Bitam en ébullition sur le plan politique. Une concertation immédiate s’impose donc pour la bonne marche du PDG à Bitam. Dodo Bounguendza est venu avec la main sur le cœur car il est conscient que René Ndemezo’o reste un allié de taille.

Arthur ASSEKO, Correspondant G9INFOS WOLEU NTEM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici